Vous êtes des Chercheurs de Dieu !

fr flag
en flag
pl flag
es flag
CLIQUER SUR LA LANGUE DESIREE

Nous n’aurons jamais fini de découvrir Dieu tout au long de notre vie.

Lectures du jour : 

Au début de ce passage, Jésus semble ne pas se faire trop d’illusion sur ce que cherche les gens qui l’ont rejoint sur l’autre rive : « Vous me cherchez parce que vos corps ont été nourris et que vous êtes rassasiés. Leur motivation, c’est de croire que Jésus va pouvoir résoudre miraculeusement tous leurs problèmes. Pour ce qui est du pain de votre corps, leur dit Jésus, c’est à vous de travailler à ce que, dans une solidarité universelle, chacun, chacune ait de quoi vivre décemment ; ce qui oblige parfois à un dur labeur quotidien. Dieu n’est pas le bouche-trou de nos vies difficiles ; Nous pouvons lui demander de nous accompagner, de nous rendre forts par sa présence, de nous éclairer par sa parole, mais pas de faire à notre place. D’où l’importance de purifier notre dialogue avec Lui.  Bien sûr, il est tout à fait légitime de lui confier nos soucis, nos inquiétudes, nos désarrois, nos angoisses. C’est une marque de confiance que de partager avec Dieu tout ce qui nous préoccupe.

 Certes le manger et le boire sont nécessaires à notre vie et d’ailleurs : Dieu votre Père sait bien ce dont vous avez besoin, nous dit Jésus dans un autre passage. Au-delà de cette exigence physique, il y a notre soif de bonheur, notre soif de reconnaissance, notre faim d’amitié, notre faim de trouver du sens à notre vie humaine

Cependant, n’oublions pas l’essentiel, laissons Jésus nous orienter vers une autre faim, une autre nourriture, un autre désir : la présence de Dieu au plus profond de notre cœur; le laisser, Lui Dieu, être Dieu dans notre vie. Nous sommes invités à vivre cette quête permanente afin d’entrer, peu à peu, dans l’intimité de Celui que nous aimons. Nous le savons bien, toute relation, et d’autant plus si elle est une relation aimante, va sans cesse de découverte en découverte. Si nous cherchons le Seigneur, si nous avons faim de Lui, nous savons que nous n’aurons jamais fini de le chercher, de le connaître et de le découvrir tout au long de notre vie.

Or, Jésus vient nous dire que nous pouvons trouver près de Lui une réponse à cette faim en donnant sens à notre vie en nous ouvrant à l’espérance de partager sa vie et son amour.

Que devons-nous faire pour travailler aux œuvres de Dieu ? demandent les auditeurs de Jésus. Pour eux, travailler aux œuvres, c’est observer les multiples commandements de la loi. Ils demandent donc à Jésus ce qu’ils doivent faire. Or Jésus leur demande de passer de l’observance de préceptes à la foi en Lui et en Lui seul : « L’œuvre de Dieu, c’est que vous croyez en Celui qu’Il a envoyé » Croire en Jésus, ce n’est pas ne rien faire, c’est découvrir à travers sa vie et ses paroles, ce qu’est Dieu, que Dieu n’est que don de Lui-même, que c’est le don de soi qui donne au Christ comme à nous le sens de notre existence ; Alors travailler aux œuvres de Dieu ce n’est pas autre chose que, le regard sans cesse tourné vers le Christ, essayer de faire de sa vie ce don généreux qui nous accorde à Dieu et nous construit à sa ressemblance. Lui, dont l’œuvre consiste à se donner Lui-même, pour la vie des hommes : « Moi, je suis le pain de vie. Celui qui vient à moi n’aura plus jamais faim ; celui qui croit en moi n’aura plus jamais soif ». La plénitude de rencontre et d’intimité avec le Seigneur comblera notre faim, mais il nous faut encore cheminer et chercher dans l’obscurité et le silence. C’est une tâche difficile de toute une vie.

Cette nourriture qu’Il est Lui-même, pain de l’eucharistie et pain de la parole, Jésus nous la communique dans chaque eucharistie ? Elle nous fait vivre de sa vie la plus profonde : celle qui l’unit à Dieu, celle qui donne accès à l’intimité de Dieu. Elle nous bouscule, nous déplace, nous invite à avancer, à faire de notre cœur, un cœur ouvert et disponible, acceptant de se laisser déranger, de recevoir une parole neuve…. et pour le reste faisons confiance à l’Esprit-Saint en nous laissant modeler par l’amour de Dieu.

Demandons au Seigneur, dans cette eucharistie, de nous aider à découvrir ce qu’est une véritable existence chrétienne à la manière de Jésus pour trouver espérance et paix et être pleinement rassasiés.

Père Francis Corbière

Autres homélies du Père Francis

FD_ete_2021