Veillée des lumières, prière pour les défunts

Lumière des hommes, nous marchons vers toi

Fils de Dieu, tu nous sauveras

  1. Ceux qui te cherchent, Seigneur,

Tu les conduis vers la lumière,

Toi, la route des égarés.

  1. Ceux qui te trouvent, Seigneur,

Tu leur promets vie éternelle,

Toi, la Pâque des baptisés.

  1. Ceux qui te suivent, Seigneur,

Tu les nourris de ta Parole.

Toi le pain de tes invités

Rm 14/7-9.10b-12

 Frères,

En effet, aucun d’entre nous ne vit pour soi-même, et aucun ne meurt pour soi-même : si nous vivons, nous vivons pour le Seigneur ; si nous mourons, nous mourons pour le Seigneur. Ainsi, dans notre vie comme dans notre mort, nous appartenons au Seigneur. Car, si le Christ a connu la mort, puis la vie, c’est pour devenir le Seigneur, et des morts, et des vivants. Tous, en effet, nous comparaîtrons devant le tribunal de Dieu. Car il est écrit : Aussi vrai que je suis vivant, dit le Seigneur, tout genou fléchira devant moi, et toute langue proclamera la louange de Dieu. Ainsi chacun de nous rendra compte à Dieu pour soi-même.

Psaume

Tiens ma lampe allumée, la flamme est si fragile,

ce soir je viens mendier, ton pain, ton eau, ton huile,

Tiens ma lampe allumée, jusqu’à ton domicile,

 toi seul peut me guider

1/ Allume dans mon cœur quelque chose de vrai

Quelque chose de Toi, que tien ne puisse éteindre,

ni l’échec, ni la peur, ni le poids des années.

Et que puisse mon pas chercher à te rejoindre

2/ Allume dans mes yeux quelques chose de pur

Quelque chose de Toi, que rien ne puisse éteindre,

ni le poids du présent, ni l’avenir peu sûr,

Et que dans mon regard ta clarté vienne poindre

3/ Allume dans mes mains quelque chose de doux,

Quelque chose de Toi que rien ne puisse éteindre,

De petit, de discret, de brûlant, d’un peu fou,

Et que puissent mes bras savoir encore étreindre.

Alléluia, Alléluia, Alléluia !

 Evangile selon saint Luc (12/35-38,40)

 Restez en tenue de service, et gardez vos lampes allumées. Soyez comme des gens qui attendent leur maître à son retour des noces, pour lui ouvrir dès qu’il arrivera et frappera à la porte. Heureux les serviteurs que le maître, à son arrivée, trouvera en train de veiller. Amen, je vous le dis : il prendra la tenue de service, les fera passer à table et les servira chacun à son tour. S’il revient vers minuit ou plus tard encore et qu’il les trouve ainsi, heureux sont-ils ! Vous aussi, tenez-vous prêts : c’est à l’heure où vous n’y penserez pas que le Fils de l’homme viendra. »

Prière

 Seigneur, En cette heure de peine,

nos cœurs se tournent vers Toi.

Tu peux nous donner le réconfort de l’espérance

alors que la séparation nous semble définitive.

Car pour ceux qui croient en ton amour de Père,

la mort ne peut être la fin définitive de notre vie.

Ouvre nos cœurs à ta Parole d’amour et de vie.

Que ton Esprit parle à notre esprit.

Que nous trouvions en ta Parole

une lumière dans cette heure de tristesse,

une certitude dans nos moments de doute,

un réconfort dans notre douleur,

et une force dans notre faiblesse.

Chant final

 La première en chemin, brille ton espérance

dans ton cœur déchiré et la nuit du tombeau.

Heureuse toi qui crois d’une absolue confiance;

Sans voir et sans toucher, tu sais le jour nouveau.

Marche avec nous, Marie, aux chemins  d’espérance,

Ils sont chemins vers Dieu, ils sont chemins vers Dieu.

 La première en chemin avec l’Eglise en marche,

dès les commencements… tu appelles l’Esprit !

en ce monde aujourd’hui, assure notre marche;

Que grandisse le corps de ton Fils Jésus Christ !

Marche avec nous, Marie, aux chemins de ce monde,

Ils sont chemins vers Dieu, ils sont chemins vers Dieu.

_

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *