Archives par mot-clé : Jésus

Viens (prière de Saint-Ambroise)

« Viens, Seigneur Jésus, cherche ton serviteur,
Pasteur, cherche la brebis épuisée.
Viens vers moi que guette l’incursion des loups
cherche-moi parce que je suis en quête de toi.

Cherche-moi, trouve-moi, accueille-moi, porte-moi.
Tu peux trouver celui que tu cherches,
daigne accueillir celui que tu trouves,
place sur tes épaules celui que tu as accueilli.

Un fardeau de piété n’est pas pour toi une charge.
Une juste charge n’est pas pour toi un fardeau.
Viens donc, Seigneur, chercher ta brebis, viens toi-même.
Porte-moi sur la croix, qui est salutaire aux errants, reposante aux fatigués, vivifiante aux mourants.
Viens, et il y aura le salut sur la terre et de la joie au ciel.

Amen »

Saint Ambroise de Milan, docteur de l’église (340-397)

_

Seigneur Jésus, inonde-moi de ton Esprit et de ta Vie (Card. John Henry Newman)

« Seigneur Jésus, inonde-moi de ton Esprit et de ta Vie.

Prends possession de tout mon être pour que ma vie ne soit qu’un reflet de la tienne.

Rayonne à travers moi, habite en moi, et tous ceux que je rencontrerai pourront sentir ta Présence auprès de moi.

En me regardant, ils ne verront plus que toi seul, Seigneur !

Demeure en moi et alors je pourrai, comme toi, rayonner, au point d’être à mon tour une lumière pour les autres, lumière, Seigneur, qui émanera complètement de toi.

C’est toi qui, à travers moi, illumineras les autres.

Ainsi ma vie deviendra une louange à ta gloire, la louange que tu préfères, en te faisant rayonner sur ceux qui nous entourent.

Par la plénitude éclatante de l’amour que te porte mon cœur. Amen.»

Bienheureux Cardinal John Henry Newman (1801-1890)

_

Tu connais mon nom, et Ton doux regard m’appelle (prière de Sainte-Thérèse)

« Jésus, Tu connais mon nom, et Ton doux regard m’appelle …
Il me dit : « Simple abandon, je veux guider ta nacelle ».
De Ta petite voix d’enfant, Oh ! Quelle merveille !
De Ta petite voix d’enfant, Tu calmes le flot mugissant, et le vent.
Si Tu veux Te reposer, alors que l’orage gronde,
sur mon cœur daigne poser Ta petite tête blonde.

Que Ton sourire est ravissant lorsque Tu sommeilles !
Toujours avec mon plus doux chant,
je veux Te bercer tendrement, Bel Enfant !
Ainsi soit-il. »

Sainte Thérèse de Lisieux (1873-1897)

_