Archives par mot-clé : bonheur

Produire du fruit comme de bons serviteurs

“A nous de travailler comme de bons serviteurs, de bons fils et filles de Dieu pour produire du fruit”

Lectures de ce dimanche :

Avons-nous encore bien en mémoire la prière d’ouverture que nous venons de  présenter au Seigneur : Dans ton amour inépuisable, Père, tu combles ceux qui t’implorent, bien au-delà de leurs mérites et de leurs désirs ; répands sur nous ta miséricorde en donnant plus que nous n’osons demander et en délivrant notre conscience de ce qui l’inquiète, en nous établissant dans la confiance. (cf sœur Faustine, particulièrement priée par les Pères Pallottins dont c’est la fête demain  le 5 octobre : Jésus, j’ai confiance en Toi)

  Revenons à cette parabole  du texte d’évangile de ce jour, tout est en  place pour la Vie. C’est l’histoire d’un maître. Il plante une vigne. Il creuse un pressoir. Il bâtit une tour de garde. Et pour protéger l’ensemble, il place une clôture. Et puis il confie ce domaine à des vignerons et à charge pour eux que la vigne produise le plus de fruits possible dont chacun aurait sa part., où chacun aurait à recevoir et à rendre,à partager le produit de la vigne. Mais les vignerons sans scrupule accaparent la vigne à leur profit, ils prennent et détournent les fruits de la vigne, se transformant en meurtriers…au lieu de recevoir et de rendre à celui qui a donné plus qu’ils n’ont reçu : des fruits en abondance.

  Ne pouvons-nous pas entendre dans cette Parole de Dieu, pour nous aujourd’hui, deux invitations qui nous sont faites ? Continuer la lecture de Produire du fruit comme de bons serviteurs

_

Ascension : Tandis qu’il les bénissait, il était emporté au ciel

“L’Ascension de Jésus nous dit la réussite de l’amour de Dieu pour nous, notre réussite humaine.”

 Lectures : Ascension du Seigneur : Tandis qu’il les bénissait, il était emporté au ciel

La fête de l’Ascension nous dit que Jésus ressuscité est maintenant pleinement en Dieu son Père, Il nous précède dans la gloire, présent en tous les points de l’univers ; nous pouvons vivre dans l’espérance de vivre un jour ce face à face pour un bonheur éternel. Mais en même temps, cette fête de l’Ascension peut nous paraître un peu déconcertante, déroutante car c’est au moment où les disciples pensent que la présence de Jésus, qu’ils reconnaissent vainqueur de la mort, ressuscité, vivant, serait la façon la plus efficace pour annoncer la bonne nouvelle de la puissance de l’amour de Dieu, voilà que Jésus s’en va.

Or, comprenons-bien, Jésus ne nous quitte pas pour autant, ne nous délaisse pas il ne s’agit pas d’un déplacement spatial, d’un éloignement , Il s’agit d’une nouvelle présence plus intime. Ce n’est plus une présence sensible que nous pouvons reconnaître avec nos yeux, nos oreilles, nos mains, mais une présence invisible, spirituelle, comme une présence d’amour qui nous réconforte, nous guide et nous soutient, avec cette espérance que Dieu nous redonne souffle et vigueur pour vivre plus libre et plus fraternel ;  nous faisons cette expérience : je sais que celui pour qui je compte et qui compte pour moi est présent dans mon cœur, au plus secret de mon cœur ; Continuer la lecture de Ascension : Tandis qu’il les bénissait, il était emporté au ciel

_