Que tous soient un

fr flag
en flag
pl flag
es flag
CLIQUER SUR LA LANGUE DESIREE

7ème dimanche de Pâques – Année C

Père, que l’amour, l’Esprit d’amour, dont tu m’as aimé soit en eux et moi en eux.

Lectures de ce dimanche

Jésus, dans sa prière, qui nous est proposée aujourd’hui, nous offre deux messages importants qu’II adresse à son Père et à nous.

Premier message : Jésus « veut » nous faire partager son merveilleux destin de Fils bien aimé du Père.: « Père, ceux que tu m’as donnés, je veux que là où je suis, ils soient aussi avec moi, et qu’ils contemplent ma gloire, (celle que tu m’as donnée parce que tu m’as aimé avant la fondation du monde) ». Jésus demande que là où Il est, nous y soyons aussi. Nous sentons à travers cette insistance un immense amour pour les disciples et pour tous les hommes. Il ne veut pas nous quitter. Il est devenu chair de de notre chair. Il a partagé notre humanité. Il a partagé nos détresses, nos joies, nos peines. Il est tellement devenu l’un d’entre nous, solidaire, qu’Il ne peut désormais concevoir son bonheur en dehors de nous, séparé de nous. Et que nous contemplions sa gloire, sa plénitude de vie, avec toute son humanité retournée auprès du Père.

Second message : Jésus nous transmet, aussi, son souhait fondamental sur notre humanité : « Que tous soient un, comme toi, Père, tu es en moi, et moi en toi ». Jésus dans sa prière demande que nous soyons unis comme Lui, Jésus, l’est avec son Père, que nous soyons « un » à l’image de Dieu. L’amour réciproque, le don et l’accueil mutuel entre Jésus et son Père sont si intenses, si profonds qu’ils construisent une unité parfaite, une communion parfaite.

C’est dans cette relation d’amour du Père et du Fils dans l’Esprit que se construit notre unité qui n’est jamais uniformité, ni absence de tension non plus mais qui est communion. Unité toujours à construire. C’est en reconnaissant Dieu comme Père que nous pouvons ensemble nous reconnaître enfants bien aimés de Dieu et nous respecter comme tels au-delà de nos différences, sans les supprimer, dans la confiance, l’estime, l’affection. C’est en accueillant l’amour même de Dieu, l’amour du Dieu Trinité, cette relation d’amour dont le Père aime le Fils dans l’Esprit, vivant une communion parfaite, sans confusion, que l’humanité pourra se construire dans le respect de toutes ses diversités et en vivant vraiment, cette présence d’amour qui réconforte, fortifie, apaise. C’est bien ce que demande Jésus dans sa prière : « Père, que l’amour, l’Esprit d’amour, dont tu m’as aimé soit en eux et moi en eux ».

A notre époque, c’est une grande source d’action de grâce qui nous est donnée, dans cette invitation que notre pape François fait à l’Eglise de vivre cette unité en entrant dans une démarche synodale : A l’écoute de l’Esprit qui invite à toujours faire la vérité qui conduit à la lumière, marcher ensemble, pour nous mettre ensemble à l’écoute de la Parole de Dieu, en nous accueillant, en nous écoutant, peuple des baptisés et même au-delà parfois, membres différents par nos sensibilités, nos générations, nos cultures, nos opinions au sein de nos communautés, pour dépasser nos visions trop limitées, trop partielles, trop enfermantes, pour rester ouverts à la vérité de l’autre, pour vivre cette véritable communion en convertissant notre regard afin de l’accorder un peu plus au regard de Dieu, grandir dans la foi ensemble et trouver la juste attitude, fidèle à la foi dans le salut pour tous accompli par Jésus.

Que la prière de Jésus fasse de nous des femmes et des hommes aimants, accueillants, ouverts les uns aux autres et ouverts sur Dieu  Et que nous soyons grâce à Son amour toujours davantage accueilli, vécu, au cœur de notre communauté de saint Jacques – saint Christophe, de véritables disciples missionnaires d’un Dieu qui n’est pas solitaire mais communion, de Jésus qui nous rassemble dans sa prière et dans son amour : « Père, qu’ils deviennent parfaitement un, afin que le monde sache que tu m’as envoyé et que tu les a aimés comme tu m’as aimé ».

Père Francis

Autres homélies du Père Francis

fip_29_mai_22