Nul n’est prophète en son pays

fr flag
zh flag
en flag
it flag
pl flag
es flag
CLIQUER SUR LA LANGUE DESIREE

“La parole de Dieu pénètre dans notre chair. Nous pouvons à l’appel du Seigneur dire oui en témoignant de notre charité, de notre espérance et de foi en sa parole.”

Lectures : Jésus n’est pas envoyé aux seuls Juifs

Jésus, comme Élie et Élisée, n’est pas envoyé aux seuls Juifs (Lc 4, 21-30)

Bien aimés de Dieu la liturgie de la Parole de Dieu de ce 4ième dimanche du temps ordinaire nous interpelle sur la qualité de notre relation vis-à-vis du message que les Prophètes nous annoncent de la part de Dieu. Elle parle plus précisément du type de réponse que nous donnons à Dieu. En fait, la parole de Dieu s’adresse à nous régulièrement comme une lumière pour éclairer nos vies. Mais, cette bonne nouvelle, est-elle toujours bien accueillie ?

La première lecture comme l’Evangile de ce jour répondent que « non » ; la Parole de Dieu annoncée par les prophètes n’est pas toujours accueillie par les hommes. Elle ne nous caresse pas toujours dans le sens du poil. Comme une épée, elle pénètre souvent dans notre chair; c’est-à-dire qu’elle dénonce souvent en nous des comportements qui ne sont pas conformes à l’idéal de sainteté qui convient à un chrétien. A cette parole qui est dérangeante, nous sommes pourtant invités à dire OUI. Et de façon conséquente, nous pouvons, avec la grâce de Dieu, faire tout ce qui est en notre pouvoir, pour nous arracher aux mauvaises attitudes et prendre le chemin de la vie. Mais je sais qu’il nous arrive souvent de donner plusieurs réponses. Il y a par exemple la réponse de l’indifférence :

c’est lorsque la parole de Dieu ne pénètre plus dans notre vie. Nous l’écoutons comme un roman ou comme un livre d’histoires racontées.

Il y a aussi la réponse du relativiste : c’est quand la parole de Dieu est mise en balance avec d’autres points de vue. Celle-ci, une fois relativiser, n’est plus Parole de salut, mais une parole de sagesse dont on peut se passer.

Enfin il y a la réponse agressive : c’est de celle-là qu’il est question aujourd’hui dans la première lecture et l’évangile. Dans la 1èrelecture tout comme dans l’Evangile la parole de Dieu prononcée est gravement contestée pour elle-même. Et cette contestation est tellement agressive que le message de Dieu est confondu à celui qui l’a prononcée ; le prophète est confondu à la Parole de Dieu. C’est pourquoi on s’en prend donc à lui au lieu de s’en prendre à la Parole de Dieu et au message qui s’adresse à nous.

Par ailleurs, chers frères et sœurs, même s’il n’est pas toujours facile d’entendre l’appel à la conversion et d’entendre des menaces du Seigneur, derrière le message des prophètes c’est la conscience de l’amour de Dieu qui est le plus essentiel. Notre réponse à son appel

est un engagement décisif. De même que sa Parole s’accomplit dans notre aujourd’hui, c’est maintenant que nous sommes aussi invités à lui témoigner notre adhésion totale. Ne fermons pas notre cœur, mais écoutons la voix du Seigneur. Notre réponse à l’appel de Dieu ne doit plus être une réponse indifférente, relativiste ni même agressive ; mais nous pouvons à l’appel du Seigneur dire oui en témoignant de notre charité, de notre espérance et de foi en sa parole.

Je crois de plus en plus que les chrétiens doivent témoigner de leur Foi, de leur Espérance et de leur Charité. Même si le monde n’est pas prêt à nous entendre, il nous faut dire la grâce, le soutien et surtout la joie que nous trouvons dans notre relation à Dieu. Il nous faut dire que la vraie vie est en Dieu, et sa Parole que nous annonçons est justement là pour éclairer nos pas chaque jour sur ce chemin de bonheur.

Que cette Eucharistie nous rendent de plus en plus disponibles à l’action de l’Esprit en nous par la grâce de Dieu et qu’elle fasse de nous comme le souhaite le pape François des “disciples-missionnaires” qui témoignent par leur vie de la beauté et de la joie de l’évangile.

Que Jésus, Parole de Dieu faite chair, reçoive un accueil digne de Lui dans nos cœurs.

Homélies :
Père Rodrigue Chabi

Crédo des catéchumènes

Renouvellement d’engagements de Claire Amitié et des frères pallotins, en union de prière avec le père Francis.

Ô Marie immaculée, Mère de Jésus,
A qui Dieu voulu confier toute la tendresse de son cœur
Pour chacun de ses enfants, me voici près de toi.

Je t’ai choisi pour mère, accepte toute ma vie,
Dispose de moi comme tu le désires,
Pour que je réalise le plan d’amour de Dieu sur moi,
Sur les autres et dans le monde entier.
Accorde-moi la grâce de mieux connaître Jésus
Et de le faire connaître aux autres,
Puisque la grâce jaillit de son cœur
En passant par tes mains maternelles.

Ô Marie immaculée, Mère de Jésus,  à qui Dieu voulu confier toute la tendresse de son cœur
Pour chacun de ses enfants, me voici près de toi, nous voici près de toi.

Témoignage sur Yvonne Dupuis

 

Orgue :Au grand Orgue, Guy Didier

Chorals célèbres de J.S. Bach

– Entrée: “Nous croyons tous en un seul Dieu” (Chorals du Dogme)
Méditation : “Viens maintenant sauveur des païens” (Chorals de Leipzig)
Communion: “Choral du Veilleur” (Chorals de Leipzig)
– Sortie: “Jésus que ma joie demeure (Cantate 14)

Sur wikipedia :

Les autres homélies du Père Rodrigue Chabi

A lire également : LA FiP de la semaine

Télécharger (PDF, 155KB)

_

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *