L’Esprit Saint vous enseignera tout

fr flag
zh flag
en flag
it flag
pl flag
es flag
CLIQUER SUR LA LANGUE DESIREE

“Un cœur de chair est un cœur qui se laisse entièrement transformer, transfigurer par l’Amour miséricordieux et gratuit de Dieu.”

Lectures : Dimanche de Pentecôte

« L’Esprit Saint vous enseignera tout » (Jean chapitre 14)

Nous célébrons la Pentecôte, la venue du feu de l’Esprit Saint, le Don de Dieu, le don gratuit de son Amour, qui est une personne divine à part entière, et qui est la Vie de notre âme. La Vie éternelle de notre âme. Sans le Saint-Esprit, pas de Vie éternelle ! Sans le Saint-Esprit, pas d’Église !

Un bruit venu du ciel, un violent coup de vent, des langues de feu… voilà les réalités qui orchestrent la venue de l’Esprit Saint en cette fête de la Pentecôte !

Pourtant, cette irruption n’est pas un coup de théâtre ! Dès la Résurrection (Luc 24,49) et avant de monter au Ciel, le Christ avait promis à ses apôtres : « vous recevrez une force, celle de l’Esprit Saint… qui fera de vous des témoins » (Ac 1.7-8).

Au commencement, lorsque Dieu a créé le ciel et la terre, il était déjà question de « l’Esprit du Seigneur qui planait sur les eaux », un peu comme un mystérieux personnage cherchant une piste d’atterrissage…

À la Pentecôte, le Souffle Divin trouverait-il enfin – en nous – une terre d’accueil ?

La Résurrection du Christ trouve son accomplissement par le don de l’Esprit. Et cet avènement se manifeste de manière éclatante, nous invitant tous, à devenir pleinement participants de la nouvelle création inaugurée par le Christ Ressuscité.

Comme un fort coup de vent, le don de l’Esprit vient bousculer nos existences et faire voler en éclat nos habitudes et nos certitudes.

Parce qu’il est souffle de vie, souffle qui renouvelle tout l’univers, il a la capacité de traverser les murs de l’habitation même des apôtres.

Sa puissance créatrice va bien au-delà des murs : elle désire changer nos cœurs de pierre en cœurs de chair.

Un cœur de chair est un cœur qui se laisse entièrement transformer, transfigurer par l’Amour miséricordieux et gratuit de Dieu. Seul un tel Amour Miséricordieux peut faire de chacun de nous, des êtres nouveaux, des êtres entièrement renouvelés par le Christ ressuscité.

Comme un bruit venu du ciel, le don de l’Esprit nous réveille de notre sommeil. Il nous fait passer de la peur à l’assurance ; de la timidité à l’ouverture d’esprit et à la solidarité ; du repli sur soi à l’audace de partager notre foi. Il nous donne le courage de prendre la parole et de témoigner, au cœur de ce monde, de l’Espérance qui nous anime. Mais, plus encore, il nous donne l’intelligence pour passer de la mésentente à la connaissance et à l’harmonie ; de la trahison à la bienveillance et à l’écoute mutuelle, dans le respect de nos différences et l’accueil de nos richesses respectives.

Comme une flamme, le don de l’Esprit ravive en nous le désir de proclamer la Parole de Dieu, d’annoncer la Joie de l’Évangile. Les langues de feu, signes venant d’en haut, deviennent paroles claires sur les lèvres des envoyés (telle est la signification du terme APOSTOLOS = apôtre).

Grace a l’Esprit Saint, la Parole annoncée dans nos églises, ou au sein de nos familles, groupes de prière, de partage… devient une véritable Lumière sur leur route, une flamme d’Amour dans leur cœur, une vraie nouvelle, une bonne nouvelle dans leur vie.

Et, au fond, n’est-ce pas ce que, tous, nous désirons, ce qu’il nous faut ? Une Parole nourrissante et apaisante.

Une Parole qui nous recrée et nous apprend à tisser des relations humaines vraies et profondes ; une Parole qui nous donne la force de surmonter les obstacles que nous rencontrons dans nos existences quotidiennes ; une Parole qui nous permet de communiquer sans artifices et de nous positionner clairement ; une Parole qui nous permet de vivre en hommes et femmes sauvé(e)s.

L’Esprit est cette Présence qui peut donner du sens à notre vie parfois complexe. L’Esprit ne remplace pas Jésus mais Il lui donne sa juste place dans nos vies.

L’Esprit, ce Souffle de la Vie en Plénitude, restera toujours, pour nous, le Consolateur, le défenseur, « l’hôte doux de nos âmes » comme nous le chantons. Hôte divin, il est le maître intérieur qui nous enseigne et guide nos pas à la suite de Jésus-Christ, « le Chemin, la Vérité et la Vie ».

Jésus est rendu présent par nous, chez nous, en nous, Chrétiens… Quelle responsabilité, quelle confiance nous est faite !

Chers frères et sœurs, le cinquantième jour après Pâques, c’est la fête de la plénitude que nous célébrons.

C’est l’accomplissement de l’œuvre créatrice de Dieu, l’achèvement du dessein de la Trinité divine à notre égard. Par le don de l’Esprit Saint nous devenons les temples de l’Esprit Saint.

Etre le temple de l’Esprit Saint est un honneur immense pour l’homme. C’est la grâce la plus grande qui nous a jamais été faite. Il y a trois choses dont l’homme peut vraiment être fier : la première, c’est d’être aimé par le Père ; la seconde, d’avoir été assumé par le Fils, racheté par sa mort ; la troisième, d’être le temple de l’Esprit.

C’est là que réside la vraie dignité de l’homme, fruit de l’amour du Dieu trinitaire, et cette dignité est grande. Un don et une mission à la fois.

Prions, en cette fête de plénitude, pour que l’Esprit du Seigneur se répande sur chaque homme et sur l’humanité tout entière, que la lumière de la Trinité nous éclaire tous, que le dessein salutaire du Créateur se réalise pleinement pour chaque être vivant et que tous nous participions à la joie sans fin du Père, du Fils et de l’Esprit dans le royaume éternel.

Père Christophe Hermanowicz

Evangile et homélie

Orgue :Au grand Orgue, Guy Didier

– Entrée:
Offertoire :
Communion:
– Sortie:

Sur wikipedia :

Les autres homélies du Père Christophe Hermanowicz

A lire également : LA FiP de la semaine

Télécharger (PDF, Inconnu)

_

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *