Jésus fut tenté par Satan, et les anges le servaient

“C’est dans nos déserts que la prière est intense et que la conversation avec Dieu est profonde”

Lectures : 1er dimanche de carême : Ge9,8-15/1P3,18-22/Mc1,12-15

« Jésus fut tenté par Satan, et les anges le servaient » (Mc 1, 12-15)

« Ne nous laisse pas entrer en tentation »
Bien-aimés de Dieu, nous célébrons en ce jour le premier dimanche de carême de l’année liturgique B. Et l’extrait de l’évangile selon Saint Marc soumis à notre méditation ce jour nous relate la tentation de Jésus dans le désert. Nous savons tous que le désert est un endroit hostile où la vie est presque impossible. C’est même un lieu qui est très peu fréquenté à cause de son caractère aride.

On peut se dire à première vue que le désert ne sert à rien et qu’il est même insensé pour un individu de s’y aventurer. Grâce à Jésus en ce jour, nous pouvons avoir une autre idée du désert. Le désert peut être un lieu propice pour la méditation, donc pour la rencontre avec Dieu. En allant au désert, Jésus choisit de se mettre à l’écart pour recevoir de Dieu son Père toutes les recommandations pour sa mission. C’est dans ce désert que la prière est intense et que la conversation avec Dieu est profonde. Le temps de carême est donc un moment de désert pour les chrétiens. Durant cette période ils intensifient la prière, ils trouvent un peu plus de temps pour polir leur relation avec Dieu. C’est une période où beaucoup de pénitence sont organisées. Le carême pousse souvent les chrétiens à prendre des engagements vis-à-vis de Dieu. Ils profitent de ce moment pour être proche de lui par la prière, dans le partage et la privation. Le carême est aussi un grand moment de tentation. Il arrive des fois où les engagements pris ne sont pas respectés. Alors on peut être tenté de laisser tout tomber et penser qu’on a raté notre carême. Non il ne faut pas penser que le carême est un concours où on obtient une prime. C’est un moment où on expérimente l’amour et la miséricorde de Dieu. Ne nous laissons pas abattre par nos manquements lors de ce carême, mais puisons plutôt à la source de la miséricorde à travers le sacrement de la réconciliation et tous nos efforts de carême. Ne nous laissons pas distraire par le tentateur qui veut notre perte. Crions vers le Père avec insistance et disons « Ne nous laisse pas entrer en tentation »

P. BILLY REMONDIERE MBODA, sac

1. Homélie

 

Orgue :Au grand Orgue, Guy Didier

Le  “morceau de concert” de A. Guilmant (1837-1911)
Entrée : 1er mouvement “Prélude”
Offertoire : 2ième mouvement  “Thème”
Communion : “4ième variation”
Sortie : “Final”
Pour en savoir plus:

Les autres homélies du Père Billy Rémondière Mboda

A lire également : LA FiP de la semaine

Télécharger (PDF, 463KB)

_

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *