Homélie Père Mariusz Futyma-Centenaire-Fatima-13/05/2017

Nous sommes certains que chacun de nous est précieux à tes yeux et que rien de ce qui habite nos coeurs ne t’est étranger. Nous nous laissons toucher par ton regard très doux et nous recevons la caresse consolante de ton sourire.

Lectures : 5ième Dimanche de Pâques – Ap6,1-7/1P2,4-9/Jn14,1-12

Centenaire de Fatima

Le Pape François, à l’occasion du centenaire des apparitions mariales à Fatima canonisera François et Jacinthe, deux des enfants auxquels la Vierge est apparue. Réentendons, pour nous, ce message de Marie aux petits bergers, qui donne deux indications de grande actualité pour notre monde :

partir des derniers de la société. La Dame du Rosaire, à l’époque, n’est pas apparue aux riches ou aux puissants, ni aux personnes influentes mais à des enfants… un peu comme les derniers de la société… les ‘rejetés’ de la société. La Vierge a voulu privilégier cette catégorie de personnes »

promouvoir « les valeurs authentiques » de l’amour, du pardon, de capacité à se sacrifier et à faire de soi un don aux autres » au coeur d’un monde de violence, de vengeance et de haine.

Accueillons cette prière du Pape François à la « Bienheureuse Vierge Marie de Fatima » écrite il y a quelques années:

« Bienheureuse Vierge Marie de Fatima, avec une reconnaissance renouvelée pour ta présence maternelle nous unissons notre voix à celle de toutes les générations qui te disent bienheureuse. Nous célébrons en toi les grandes oeuvres de Dieu, qui jamais ne se lasse de se pencher avec miséricorde sur l’humanité, affligée par le mal et blessée par le péché, pour la guérir et pour la sauver. Accueille avec ta bienveillance de Mère l’acte de consécration qu’aujourd’hui nous faisons avec confiance, devant ta statue qui nous est si chère. Nous sommes certains que chacun de nous est précieux à tes yeux et que rien de ce qui habite nos coeurs ne t’est étranger. Nous nous laissons toucher par ton regard très doux et nous recevons la caresse consolante de ton sourire. Garde notre vie entre tes bras ; bénis et renforce tout désir de bien ; ravive et nourris la foi ; soutiens et éclaire l’espérance ; suscite et anime la charité ; guide-nous tous sur le chemin de la sainteté. Enseigne-nous ton amour de prédilection pour les petits et les pauvres, pour les exclus et les souffrants, pour les pécheurs et ceux qui sont égarés dans leur coeur : rassemble-nous tous sous ta protection et remets-nous tous à ton Fils bien-aimé, Notre Seigneur Jésus Christ. Amen »

Père Francis Corbière

Homélie : Père Mariusz Futyma

Orgue :Au grand Orgue, Guy DIDIER

– Entrée :”Préambule” (Louis Vierne)
– Offertoire:”Canon” (Louis Vierne)
– Communion: Choral “Ô homme pleure sur tes lourds péchés (J.S Bach)
– Sortie:”Choral” (Louis Vierne)

Sur wikipedia :
Louis Vierne

Jean Sébastien Bach

A lire également : Les autres homélies du Père Francis Corbière

A lire également la feuille paroissiale

Télécharger (PDF, Inconnu)

_

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *