Explication de l’Evangile du dimanche 2 mai pour les enfants

CLIQUER SUR LA LANGUE DESIREE

Explication de l’Evangile aux enfants

2 mai 2021, 5ème Dimanche de Pâques, Année B

Lectures de ce dimanche

Chers parents, chers enfants, habituellement, lors des messes dominicales de notre paroisse, les plus jeunes sont invités à assister à l’explication de l’Evangile du jour, avec des mots simples. En raison des restrictions de déplacement, nous vous invitons à partager en famille la lecture de l’Evangile, et à l’expliquer à vos enfants avec vos propres mots.

Ce document peut vous aider à identifier des axes d’explication, et vous suggère une activité pour mieux comprendre l’Evangile.

Signe de croix

En entrant dans ce temps de partage de la Parole, faisons ensemble un beau signe de croix avec les enfants.

Introduction et contexte, rappel

Expliquer aux enfants que, même si nous ne pouvons pas nous retrouver dans la chapelle lors de la messe de ce dimanche, nous sommes en communion les uns avec les autres et que nous pouvons partager la Parole que Jésus nous transmet ce jour en famille.

Nous revenons de vacances ce dimanche, et nous sommes encore dans le temps pascal : la joie de savoir Jésus vivant continue de nous habiter.

Thème du jour : Jésus, la vigne de nos vies.

  • Lecture de l’Évangile : Jn 15, 1-8

On trouvera à la fin du document l’évangile complet. Ici, un passage court et facile à comprendre est présenté pour les plus jeunes.

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « […] Moi, je suis la vigne, et vous, les sarments. Celui qui demeure en moi et en qui je demeure, celui-là porte beaucoup de fruit, car, en dehors de moi, vous ne pouvez rien faire. Si quelqu’un ne demeure pas en moi, il est, comme le sarment, jeté dehors, et il se dessèche. » – Acclamons la Parole de Dieu.

  • Questions 

On peut utiliser les questions ci-dessous pour guider les enfants dans leur compréhension du texte.

  • Qui sont les personnages ?

Jésus et ses disciples.

  • A quoi Jésus se compare-t-il et à quoi compare-t-il ses disciples ?

Jésus se compare à une vigne et ses disciples à des sarments.

  • Qu’est-ce qu’une vigne, et un sarment ?

La vigne est la plante sur laquelle pousse les raisins. Le sarment est la branche de la vigne qui va porter le fruit.

  • Que devient le sarment qui se développe et celui qui ne se développe pas ?

Celui qui se développe porte beaucoup de fruit et celui qui ne se développe pas s’assèche et finit détaché de la vigne.

  • De quel manière pouvons-nous nous développer à l’image du sarment ?

En demeurant en Jésus.

  • Comment demeurer en Jésus ?

En suivant ses commandements, en étant à son image, en priant, en écoutant sa parole, en témoignant de sa bonne nouvelle, en aidant les autres, etc.

Prière : proposer aux enfants de dire une intention personnelle.  

On peut chanter le refrain suivant (https://www.youtube.com/watch?v=jcz020i8OT4) :

Tu es là présent, livré pour nous

Toi le tout petit, le serviteur

Toi, le Tout Puissant, humblement tu t’abaisses.

Tu fais ta demeure en nous seigneur

Activité :

Ecris ton prénom et ceux de ta famille et de tes amis sur les branches de la vigne. Des branches portent déjà des noms, de qui s’agit-il (il s’agit des saints qui ont demeuré en jésus et portent donc du fruit).

Tu peux aussi colorier le dessin.

Évangile (Jn 15, 1-8)

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Moi, je suis la vraie vigne, et mon Père est le vigneron. Tout sarment qui est en moi, mais qui ne porte pas de fruit, mon Père l’enlève ; tout sarment qui porte du fruit, il le purifie en le taillant, pour qu’il en porte davantage. Mais vous, déjà vous voici purifiés grâce à la parole que je vous ai dite. Demeurez en moi, comme moi en vous. De même que le sarment ne peut pas porter de fruit par lui-même s’il ne demeure pas sur la vigne, de même vous non plus, si vous ne demeurez pas en moi. Moi, je suis la vigne, et vous, les sarments. Celui qui demeure en moi et en qui je demeure, celui-là porte beaucoup de fruit, car, en dehors de moi, vous ne pouvez rien faire. Si quelqu’un ne demeure pas en moi, il est, comme le sarment, jeté dehors, et il se dessèche. Les sarments secs, on les ramasse, on les jette au feu, et ils brûlent. Si vous demeurez en moi, et que mes paroles demeurent en vous, demandez tout ce que vous voulez, et cela se réalisera pour vous. Ce qui fait la gloire de mon Père, c’est que vous portiez beaucoup de fruit et que vous soyez pour moi des disciples. » – Acclamons la Parole de Dieu.