Archives de catégorie : Hermanowicz

Les homélies du Père Christophe Hermanovicz

Homélie Père Christophe HERMANOWICZ-23/10/2016

Lectures : 30ième dimanche TO : Si35,15b-17.20-22a/2Tm4,6-8.16-
18/Lc18,9-14

30ième dimanche temps ordinaire

En méditant l’Evangile de ce dimanche, il faut se rappeler que les pharisiens étaient des gens d’une grande rectitude morale, et non des hypocrites, comme on a tendance à le croire aujourd’hui. Ils étaient même très bien considérés à l’époque. Celui que décrit Jésus est même un super-pharisien par ses jeûnes et sa générosité.
Continuer la lecture de Homélie Père Christophe HERMANOWICZ-23/10/2016

_

Homélie Père Christophe Hermanowicz-01/10/2016

Lectures : 27ième dimanche TO : Ha 1, 2-3 ; 2, 2-4/2 Tm 1, 6-8.13-14/Lc 17, 5-10

27ième dimanche temps ordinaire

« Si vous aviez de la foi ! » (Lc 17, 5-10)

Prière pour la rentrée paroissiale :

Mon Dieu,
je T’offre cette année qui commence.
C’est une parcelle de ce temps si précieux
que tu m’as donné pour Te servir.
Je la mets sous le signe de la fidélité:
fais qu’elle soit une longue ascension vers Toi
et que chaque jour me trouve plus riche de foi et d’amour.

Continuer la lecture de Homélie Père Christophe Hermanowicz-01/10/2016

_

Homélie Père Christophe Hermanowicz-17/09/2016

Lectures : 25ième dimanche TO : Am8,4-7/Tim2,1-8/Lc16,1-13

25ième dimanche temps ordinaire

« Vous ne pouvez pas servir à la fois Dieu et l’argent » (Lc 16, 1-13)

   Aujourd’hui, beaucoup pensent que l’argent est une affaire privée, que chacun est libre de le dépenser selon son bon vouloir. Cette idée n’appartient pas à l’Evangile, pour le chrétien, les richesses lui sont seulement prêtées. Nous tous aurons à rendre des comptes, car nous n’avons ni le droit de tout garder pour nous, ni celui de tout gaspiller.
«Faites-vous des amis avec l’Argent trompeur, afin que, le jour où il ne sera plus là, ces amis vous accueillent dans les demeures éternelles».
La parabole de ce jour est difficile à comprendre. Jésus donne l’impression de faire l’éloge d’un escroc (celui qui prend de façon malhonnête) doublé d’un faussaire (celui qui fabrique des faux). Evidemment, il n’en est rien. Jésus qualifie d’injuste l’attitude immorale de l’intendant, malhonnête voleur à ne pas prendre en exemple.

Continuer la lecture de Homélie Père Christophe Hermanowicz-17/09/2016

_