Archives de catégorie : Jeunes

Le vieux professeur et les cailloux

Le vieux professeur et les cailloux

(conte de sagesse)

Introduction par le père Rodrigue. Au cours de cette introduction, présentation des 4 chefs d’entreprise qui entrent un par un au fur et à mesure de leur description.

Rodrigue donne la parole à Ines

Un jour, un vieux professeur devait donner une formation à des grands chefs d’entreprise pour qu’ils apprennent à organiser leur temps. Continuer la lecture de Le vieux professeur et les cailloux

_

Que la mère de mon Seigneur vienne jusqu’à moi

“La rencontre de Dieu est source de joie et de bonheur, car Dieu communique à l’Homme la joie de vivre et de le célébrer.”

Lectures : 4ieme dimanche de l’Avent : Mi5,1-4a/He10,5-10/Lc1,39-45

« D’où m’est-il donné que la mère de mon Seigneur vienne jusqu’à moi ? » (Lc 1, 39-45)

Nous sommes à quelques heures de la célébration d’un grand mystère de la foi chrétienne, le grand mystère de foi est celui où Dieu se fait présent parmi nous.
Pendant ces quatre dimanches de l’Avent, les Evangiles proposés, nous ont permis de remonter jusqu’à la source du Salut : le Christ, notre Seigneur. Car « C’est lui qui nous donne la joie d’entrer déjà dans le mystère de Noël, pour qu’il nous trouve, quand il viendra, vigilants dans la prière et remplis d’allégresse » (préface). C’est cette grande joie qui est déjà exprimée par Elisabeth à la rencontre de sa sœur Marie. La rencontre de Dieu avec l’humanité (Humain) et source de joie et de bonheur, car Dieu communique à l’Homme la joie de vivre et de le célébrer. Tout comme nous, durant les quatre semaines, notre préparation devrait nous permettre de rencontrer Dieu dans une joie immense. Continuer la lecture de Que la mère de mon Seigneur vienne jusqu’à moi

_

Groupe Jeunes Couples

Ce groupe est chaque jour en devenir :

“Comment ne pas les relier au texte d’Ephésiens 5, 25-33 : « Maris, aimez vos femmes comme le Christ a aimé l’Église : il s’est livré pour elle…les maris doivent aimer leurs femmes comme leurs propres corps. » Et saint Paul de nouer l’analogie dans le cœur de la vie ecclésiale : « ce mystère est de grande portée ; je veux dire qu’il s’applique au Christ et à l’Église. » Les relations dans l’Église doivent alors relever de cet imaginaire conjugal qui s’exprime dans le don de soi à l’autre ; loin du schéma administratif ou organisationnel récusé si souvent par le cardinal Ratzinger, saint Paul faisait déjà du Christ le modèle des rapports à l’autre dans le fait de s’engager pour son salut et la beauté du corps de l’épouse, « resplendissant sans taches ni rides ». L’amour de l’autre est l’amour de soi, dit-il encore pour le mari. Ainsi selon ces textes la relation du couple familial devient la référence de la communion ecclésiale.”

Continuer la lecture de Groupe Jeunes Couples

_